Interview Caroline Meyer

🌸Interview de Caroline Meyer 🌸

Je vous invite à lire et découvrir cette superbe interview avec Caroline.
 
Bonjour Caroline, merci d’avoir participé à mon petit projet « 1 mois 1 auteure », j’espère que cela aura permis à quelques personnes de te découvrir, en tout cas moi je suis ravie de cette rencontre. 😘
 
—————–♥—————-
 
𝙀𝙩 𝙨𝙞 𝙤𝙣 𝙙𝙚́𝙗𝙪𝙩𝙖𝙞𝙩 𝙥𝙖𝙧 𝙪𝙣𝙚 𝙥𝙚𝙩𝙞𝙩𝙚 𝙥𝙧𝙚́𝙨𝙚𝙣𝙩𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣 ?
Bonjour Marilyn, tout le plaisir est partagé ! Merci de m’avoir accueillie tout un mois durant sur
ton blog ! Et bonjour à tous ceux qui liront ces quelques lignes !
Je m’appelle Caroline Meyer, j’ai 42 ans et je suis maman de deux enfants. Je vis en Suisse,
dans un petit village près de Lausanne. Une vie à la campagne qui me correspond bien puisque j’adore marcher dans la nature en rêvassant… Après avoir exercé la profession d’infirmière, je me consacre désormais à mes enfants et à ma passion pour l’écriture, tout en aidant mon mari dans le secrétariat de la menuiserie familiale.
 
𝘿𝙚𝙫𝙚𝙣𝙞𝙧 𝙖𝙪𝙩𝙚𝙪𝙧𝙚, 𝙚𝙨𝙩-𝙘𝙚 𝙪𝙣 𝙧𝙚̂𝙫𝙚 𝙙𝙚 𝙩𝙤𝙪𝙟𝙤𝙪𝙧𝙨? 𝙌𝙪’𝙚𝙨𝙩-𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙞 𝙩’𝙖𝙨 𝙙𝙤𝙣𝙣𝙚́ 𝙚𝙣𝙫𝙞𝙚 𝙙’𝙚́𝙘𝙧𝙞𝙧𝙚 ? 𝙙𝙚 𝙩𝙚 𝙡𝙖𝙣𝙘𝙚𝙧 𝙙𝙖𝙣𝙨 𝙘𝙚𝙩𝙩𝙚 𝙛𝙤𝙡𝙡𝙚 𝙖𝙫𝙚𝙣𝙩𝙪𝙧𝙚 ?
Si l’envie d’écrire est présente depuis toujours, (petite déjà je déclarais vouloir devenir
écrivain) ce n’est qu’au contact de mes enfants qu’elle se révéla vraiment. Pour les quatre ans de mon fils, je réalisai un théâtre de marionnette et lui écrivis une histoire de chevalier, qui fut accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par mon jeune public… Une amie m’a dit : tu devrais écrire des livres pour enfants…
L’idée a fait son chemin, mais ce n’est qu’un mois plus tard, lors d’un moment de jeu, que le scénario des Mystères d’Aezdria s’imposa à moi. C’était comme si j’avais reçu un électrochoc. J’avais le cœur qui battait, les mains qui tremblaient, il fallait que je raconte cette histoire, que je l’écrive… L’écriture est ainsi devenue une véritable passion, je m’y plongeai chaque instant de libre. Six ans se sont écoulés depuis ce moment.
 
𝙊𝙪̀ 𝙩𝙧𝙤𝙪𝙫𝙚𝙨-𝙩𝙪 𝙩𝙤𝙣 𝙞𝙣𝙨𝙥𝙞𝙧𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣 ?
J’ai toujours été très imaginative et rêveuse, les idées me viennent d’elle-même, s’enchaînent, l’une en entraînant une autre. Une question d’un premier lecteur, un paysage, une odeur ou le souvenir de mes voyages (j’ai parcouru l’Amérique du Sud sac à dos durant 6 mois quand j’avais 25 ans.) sont source d’inspiration. La mythologie, avec ces créatures fantastiques, m’a également inspirée.
 
𝙌𝙪𝙚𝙡𝙡𝙚𝙨 𝙨𝙤𝙣𝙩 𝙩𝙚𝙨 𝙝𝙖𝙗𝙞𝙩𝙪𝙙𝙚𝙨 𝙙’𝙚́𝙘𝙧𝙞𝙩𝙪𝙧𝙚 (𝙡𝙞𝙚𝙪, 𝙢𝙤𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙟𝙤𝙪𝙧𝙣𝙚́𝙚, 𝙚𝙣 𝙢𝙪𝙨𝙞𝙦𝙪𝙚) ? 𝙊𝙪 𝙚𝙣𝙘𝙤𝙧𝙚 𝙩𝙚𝙨 𝙥𝙚𝙩𝙞𝙩𝙨 𝙧𝙞𝙩𝙪𝙚𝙡𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙩𝙚 𝙢𝙚𝙩𝙩𝙧𝙚 𝙚𝙣 𝙘𝙤𝙣𝙙𝙞𝙩𝙞𝙤𝙣.
Pour écrire, j’ai besoin d’espace, d’ouverture. Je m’installe donc au salon, mon regard errant par la fenêtre. De la musique, quelques gouttes d’huile essentielle d’orange en diffusion, un bon café et je m‘installe devant mon ordinateur. J’écris dès que j’ai un moment, le soir lorsque les enfants étaient petits, durant les heures d’école maintenant qu’ils sont plus grands. Si la trame générale de l’histoire est déjà présente dans mon esprit, ce n’est qu’une fois que mes doigts tapotent sur le clavier que les phrases s’enchaînent d’elles-mêmes, apportant des éléments nouveaux auxquels je n’avais même pas songé. 
 
𝙀𝙨𝙩-𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙚 𝙩𝙪 𝙖𝙨 𝙙𝙚𝙨 𝙥𝙧𝙤𝙟𝙚𝙩𝙨 𝙖̀ 𝙛𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙙𝙚́𝙘𝙤𝙪𝙫𝙧𝙞𝙧 𝙖̀ 𝙣𝙤𝙨 𝙡𝙚𝙘𝙩𝙚𝙪𝙧𝙨?
𝙐𝙣𝙚 𝙨𝙤𝙧𝙩𝙞𝙚 𝙖̀ 𝙫𝙚𝙣𝙞𝙧?
J’aimerais beaucoup me remettre à écrire, soit dans le fantasy, soit un roman policier ou historique, mais pour l’instant l’accompagnement des Mystères d’Aezdria me prend beaucoup de temps. J’envisage de sortir d’ici la fin de l’année le tome III et l’année prochaine le tome IV. Et avant de me relancer dans un nouveau projet littéraire, il me tient à cœur de publier la petite histoire du théâtre de marionnette par laquelle tout a commencé, que j’ai retravaillée en version conte.
 
𝘼𝙨-𝙩𝙪 𝙪𝙣𝙚 𝙥𝙚𝙩𝙞𝙩𝙚 𝙖𝙣𝙚𝙘𝙙𝙤𝙩𝙚 𝙖̀ 𝙣𝙤𝙪𝙨 𝙥𝙖𝙧𝙩𝙖𝙜𝙚𝙧, 𝙨𝙪𝙧 𝙩𝙤𝙣 𝙡𝙞𝙫𝙧𝙚?
Une petite anecdote : Les mystères d’Aezdria est le premier livre de fantasy que j’ai lu… car même si j’ai vu quelques films du genre, dans mes lectures je suis plutôt attirée par les romans d’aventures, historiques, policiers… Mon livre m’a ouvert les portes de cet univers fantasy qui gagne à être connu. Donc si vous ne connaissez pas le fantasy mais que vous êtes ouverts à l’imaginaire, c’est peut-être l’occasion de le découvrir…
 
𝙀𝙣 𝙥𝙖𝙧𝙡𝙖𝙣𝙩 𝙙𝙚𝙨 𝙈𝙮𝙨𝙩𝙚̀𝙧𝙚𝙨 𝙙’𝘼𝙚𝙯𝙙𝙧𝙞𝙖, 𝙘𝙤𝙢𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙩’𝙚𝙨 𝙫𝙚𝙣𝙪𝙚 𝙡’𝙞𝙙𝙚́𝙚 𝙙𝙚 𝙘𝙚𝙩𝙩𝙚 𝙝𝙞𝙨𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚? 𝙙𝙚 𝙘𝙚 𝙢𝙤𝙣𝙙𝙚 𝙢𝙖𝙜𝙣𝙞𝙛𝙞𝙦𝙪𝙚 𝙙𝙞𝙫𝙞𝙨𝙚́ 𝙚𝙣 𝙥𝙡𝙪𝙨𝙞𝙚𝙪𝙧𝙨 𝙚𝙨𝙥𝙚̀𝙘𝙚𝙨. 𝘿𝙚𝙫𝙖𝙣𝙩 𝙩𝙤𝙪𝙩 𝙘̧𝙖 𝙟’𝙚́𝙩𝙖𝙞𝙨 𝙒𝙖𝙝𝙤𝙤, 𝙟’𝙮 𝙚́𝙩𝙖𝙞𝙨 𝙧𝙚́𝙚𝙡𝙡𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩. 𝘿𝙞𝙨 𝙢𝙤𝙞 𝙩𝙤𝙪𝙩 𝙨’𝙞𝙡 𝙩𝙚 𝙥𝙡𝙖𝙞𝙩, 𝙟𝙚 𝙨𝙪𝙞𝙨 𝙘𝙪𝙧𝙞𝙚𝙪𝙨𝙚 𝙙𝙚 𝙨𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧.
Les mystères d’Aezdria étaient destinés au départ à être une toute petite histoire pour enfant. J’avais fait lire le premier chapitre à des amis, qui ont croché et m’ont réclamé la suite. Les chapitres se sont succédé, et une fois lancée, je ne pouvais plus m’arrêter… La petite histoire est donc devenue une saga de quatre tomes, visant plutôt un public adulte et adolescent !

En suivant des conseils littéraires trouvés sur internet, j’ai commencé par faire un plan, inventé une quête… J’ai écrit dans un premier jet toute l’histoire en un an et demi, puis j’ai retravaillé le tout, ajouté des descriptions, des personnages, des intrigues dans l’histoire… J’imaginais les personnages dans ma tête, je les voyais comme dans un film… Je me suis glissée dans leur peau, imaginant leur émotions et leur sentiments tout au long de l’aventure. J’y ai mis beaucoup de cœur, ils sont une petite parcelle de moi…

𝙎𝙞 𝙩𝙪 𝙙𝙚𝙫𝙖𝙞𝙨 𝙩𝙚 𝙡𝙖𝙣𝙘𝙚𝙧 𝙪𝙣 𝙙𝙚́𝙛𝙞 𝙡𝙞𝙩𝙩𝙚́𝙧𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙛𝙤𝙪, 𝙘̧𝙖 𝙨𝙚𝙧𝙖𝙞𝙩 𝙦𝙪𝙤𝙞 ?
Mon défi littéraire… Pourquoi pas le film… ( LOL) Plus sérieusement je suis déjà très contente du chemin parcouru, avec mes livres disponibles dans de nombreuses librairies romandes… J’espère pouvoir les mener le plus loin possible et les voir traverser la frontière… Pour ce faire, je ne serais pas contre un peu d’aide, avis aux éditeurs… ( LOL)  
 
𝙐𝙣 𝙢𝙤𝙩 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙘𝙡𝙤̂𝙩𝙪𝙧𝙚𝙧 𝙚𝙣 𝙗𝙚𝙖𝙪𝙩𝙚́ ?
Cette histoire représente pour moi bien plus qu’un simple livre, c’est un défi personnel. De nature plutôt discrète, me lancer dans cette aventure a été un véritable challenge. Ce livre m’a énormément apporté, autant dans la phase d’écriture que dans la phase promotionnelle. Il m’a obligé à me surpasser et m’a aidée à prendre confiance en moi. Donc, je dirais pour le mot de la fin : croyez en vous et en vos rêves, ne baissez pas les bras, foncez !
 
𝕊𝕒 𝔹𝕚𝕓𝕝𝕚𝕠𝕘𝕣𝕒𝕡𝕙𝕚𝕖:

Les mystères d’Aezdria : Tome 1, La magie d’Aezdria (2020) (sortie février 2021)
Les mystères d’Aezdria : Tome 2, La progression de l’Ombre (2020)

Laisser un commentaire