Corporation

🌸 Corporation 🌸

xcover-6495

🌸 Résumé 🌸

« Aimez naître, aimez vivre, aimez mourir, le néant n’existe pas… »

Trois femmes, trois destins, des meurtres sanglants et énigmatiques… Le Fâ de chacune, sa destinée vaudou, croise celui des autres au cours d’une enquête ou une série d’homicides brouille les pistes. Difficile d’y voir clair pour Gerda Morguenns, cheffe de groupe à la brigade criminelle.

Quelle vérité cache la réalité qui vacille autour d’elle ?
Seul Papa Legba, le messager des loas et le gardien des portes de l’autre monde, a la réponse.
Est-il cependant bien raisonnable de remettre son destin entre ses mains ?

Citation
Ici gisait l’une des reines de la mode, une icône planétaire. Vanité des apparences déchue, elle finirait entre quatre planches comme tout le monde.

🌸Mon avis 🌸

Grosse découverte ! Autant pour l’auteure que je ne connaissais pas, que pour ce genre Thriller / policier dans un univers vaudou, j’ai trouvé cela osé, mais la 4e de couverture a su me conquérir d’une première part… Ensuite, la plume de Orezza d’Antes a fait le reste.

Rapidement, l’histoire débute sur des chapeaux de roue avec le meurtre d’une mannequine réputé, mais sa mort est étrange. L’univers qui l’entoure est particulièrement sombre. Qui était à cette soirée? Pourquoi ce meurtre?
Mais le mystère s’élargit quand d’autres cadavres, possiblement liés, font leur apparition et puis… il se passe alors quelque chose d’énorme, ou celle qui était.. N’est plus. Mais qu’est-ce que je raconte, vous allez me dire? Je ne vais tout de même pas tout vous dévoiler. Alors, passons à la suite…

Les personnages de ce roman sortent des chantiers battus par leur originalité, principalement l’héroïne Gerda, qui doit constamment prouver qu’elle mérite sa place dans un métier où l’on a encore du mal à trouver sa place quand on est une femme. Elle est forte, déterminée, mais malgré tout un peu insouciante, elle n’a pas peur de prendre des risques malgré son terme en approche.

C’est difficile d’en dire plus sans vous coupez l’herbe sous le pied au moment de votre lecture, mais sincèrement cet univers glauque et sombre à souhait, m’a totalement transporté. J’avais peur de ne pas tout comprendre, mais pas du tout, l’auteure emploie des termes simples et compréhensibles, si vous ressentez cette appréhension vous aussi, surtout passer outre, car sinon vous allez manqué quelque chose d’épatant ! Sa plume est une découverte que j’ai vraiment adoré. Je lirais sûrement ses autres livres lorsque j’en aurais l’occasion.

Merci à Orezza d’Antes et à la maison d’édition Octoquill pour ce superbe service presse.

4/5

Laisser un commentaire